Dans le précédent article nous avons vu ce qu’est une émotion et quelles sont les 5 principales. En effet, afin de pouvoir les dompter, il faut les reconnaître et savoir ce qu’elles provoquent en nous. Aujourd’hui nous allons parler de quelques astuces qui nous permettront de les gérer bien mieux.

Quand nous sommes en colère et que celle-ci prend le dessus sur nous, lors d’une dispute avec notre conjoint(e) par exemple, par la suite nous nous disons souvent: « mais qu’est ce que j’ai été bête de dire ci ou d’avoir fait ça« , ça vous est déjà arrivé à vous aussi? Ou alors, de pleurer lors d’une réprimande de votre patron ou devant un collègue, alors que ce n’est pas du tout ce que vous vouliez lui montrer?

Personnellement, j’ai parfois pété des câbles pour un rien et quand j’y repense aujourd’hui, je me dis que je n’étais vraiment pas en maitrise de mes émotions. Ma meilleure amie, qui me lit certainement, repensera sûrement à cette histoire de pizza où le caissier ne voulait pas prendre en compte mes bons de réduction et où je lui ai gentiment dit de se les mettre … bref vous m’avez comprise…

Je suis bien contente de m’en être sortie et en suivant ces petites méthodes, vous aussi vous sentirez plus en phase avec vous-même.

Moi quand je repense à cette histoire…

Gérer son dialogue interne

Ce qu’il faut se dire c’est que gérer ses émotions, c’est gérer le dialogue avec son inconscient. Ainsi, se recentrer sur soi, apprendre à se connaître, vous aidera à apprivoiser vos émotions.

Tester la méthode de l’observation.

  1. Voir monter les effets d’une émotion sur soi et ne pas réagir de suite.
  2. Analyser ses effets : « tiens j’ai mal au ventre », « j’ai la nuque qui se tend », « j’ai mon cœur qui s’accélère » etc. Cela vous permettra de reconnaître les symptômes dans telle ou telle situation et ainsi, mieux les appréhender par la suite.
  3. Ecouter ce que l’émotion a à dire et prendre le temps nécessaire pour digérer cette information.

Je ne sais plus si je vous ai dit mais si ce n’est pas le cas alors maintenant c’est fait : nos émotions sont envoyées par notre inconscient pour faire passer un message à notre conscient! Eh bien, écoutez ce que cette émotion veut vous dire et comme vous êtes la personne la plus importante de votre vie (nous traiterons ce sujet lors d’un prochain article), arrêtez tout ce qui n’est pas vital et focalisez vous sur le message. N’oubliez pas qu’une émotion est là pour vous aider! Une émotion que vous enfouirez, finira par vous revenir à la figure X1000, alors croyez-moi, il vaut mieux l’écouter quand elle se manifeste! Vous ne croyez pas?

  1. Une fois cette information digérée, prenez de suite le taureau par les cornes. Surtout dans une émotion de tristesse, sinon elle restera en vous et plus elle s’installe longtemps, plus elle deviendra un trait de caractère.

Arrêter de se raconter des histoires

Aller au bout de cette démarche permet également de savoir si cette émotion est réelle ou inventée par notre esprit. Je m’explique, souvent, lorsqu’on a peur surtout, on entend une petite voix, notre petite voix interne qui nous dénigre : « tu n’es pas capable », « tu ne vaux rien », « il est meilleur que toi », patati patata. Bon là, typiquement, c’est nous qui nous créons cette émotion, cette peur!

Tester la méthode de l’ancrage.

Alors à ce moment là, il faut vraiment tester la méthode de l’ancrage, être ici et maintenant! Se concentrer sur ses pieds, bien sur le sol; ses bruits internes, la salive que l’on avale; sa respiration qui ondule comme une vague … puis répondre à sa petite voix en lui donnant des contre-exemples et se moquer d’elle. Gonfler les pecs et aller de l’avant.

Enfin, une dernière méthode qui selon plusieurs experts, ne doit être utilisée qu’avec parcimonie – mais qui est-ce donc ? – car elle permet de se couper complètement d’une émotion :

La dissociation.

La dissociation c’est lorsque notre esprit sort complètement de notre corps afin de ne plus ressentir cette émotion et quand nous regardons notre corps insensible face à tout cela. Cette technique pourrait être utile au tout début de votre cheminement vers l’apprentissage des émotions mais elle n’a pas de grands bénéfices car vous n’apprendrez rien sur elles, sur vous et ne règlerez pas la raison pour laquelle elle est là.

Ne me regarde pas comme si c’était si facile.

Pour conclure, nous avons pu voir quelques astuces pour gérer ses émotions telles que la méthode de l’observation, la méthode de l’ancrage et la dissociation. N’oubliez pas que la plus grande richesse de l’humain ce sont ses émotions alors, je ne vous dis pas que c’est facile mais franchissez le pas pour gérer votre dialogue interne et arrêtez d’écouter vos voix internes qui vous freinent. Si vous avez besoin d’accompagnement, des amis ou professionnels peuvent vous aider mais je vous assure que le premier pas est le plus dur, faites le et vous vous sentirez plus épanouis dans votre vie.

%d blogueurs aiment cette page :